Politiques frictions !

Publié par jfl-seronet le 06.11.2018
663 lectures
Notez l'article : 
5
 

Dans son CV, on ne compte plus les diplômes, ni les fonctions politiques. Elle a été députée, ministre et dirige désormais une des plus importantes régions d’Europe : l’Île-de-France. Elle, c’est Valérie Pécresse, présidente (Les républicains) de la région francilienne.

Sur les photos, dans les interviews, en tribunes, dans les meetings, dans les rues comme sur les marchés, elle ne se départit jamais d’un sourire que d’aucuns trouvent un peu factice. Un sourire qui se veut rassurant, comme un paravent à des annonces politiques… qui ne font pas sourire, elles !

Le 30 septembre, la cheffe du micro parti Libres !, une sous-filiale des républicains qui lui permet d’afficher une opposition à la fois distante et courtoise à Laurent Wauquiez, le chef des républicains, est l’invitée d’une émission politique dominicale : le Grand Jury sur RTL. Mais sans doute faut-il expliquer ce qu’est Libres ! Ce rassemblement se définit comme un « mouvement d'idées pour une droite ferme et humaniste refusant la ligne Buisson [l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, venu de l’extrême droite, ndlr] ». Cela tombe bien car Patrick Buisson est un proche de Laurent Wauquiez, qu’il conseille, notamment sur les questions d’immigration. Le 30 septembre donc, Valérie Pécresse est interrogée sur RTL. Au menu, les questions de sécurité. Elle s’y prononce en faveur d’un « doublement des peines pour les crimes commis dans les quartiers les plus criminogènes ». Autrement dit, les condamnations seraient automatiquement plus lourdes — doublées ! — dès lors qu’elles concerneraient des crimes et délits perpétrés dans des quartiers plus touchés par les actes criminels. Bien évidemment, on lui fait remarquer que cette proposition — inattendue dans la tête d’une femme politique qui se considère comme modérée — est « contraire au principe constitutionnel d’égalité devant la loi pénale ». Bah, pas grave, avance l’ancienne ministre. Il suffira pour que la mesure soit constitutionnelle de faire en sorte que cela soit une « circonstance aggravante, dans le fait de commettre un crime dans certains quartiers ». Comme la surprise s’affiche toujours sur les visages de ses interviewers-euses, elle décoche l’argument massue : « C’est ce qu’ils font au Danemark ».

Eureka ! L’honneur est sauf, nous ne serions donc pas les seuls à nous engager de la sorte. Libération a eu la bonne idée de vérifier l’info. Le journal a bien fait car certes la mesure a été envisagée par le centre droit au pouvoir dans ce pays, mais il ne s’agit, à ce stade, que d’un projet. Le texte n’a pas été voté. Un peu poussée dans ses retranchements, la présidente de la région Île-de-France explique — sans rire — : « Ce n’est pas de la stigmatisation. C’est quand même dingue que dans certains départements de France, il y ait beaucoup plus de crimes, et beaucoup moins de sanctions. »

La Justice est bien trop molle ; c’est connu. Des chiffres pour appuyer cette démonstration ? Non ! Un oublie sans doute… comme celui qui consiste à expliquer que le projet danois prévoit de doubler les peines dans des zones très spécifiques, composées en grande majorité d’une population immigrée de confession musulmane. Du coup, on est rassuré de savoir que celle qui propose cette mesure dirige un mouvement politique… éloigné de la ligne Buisson.

Mais pourquoi une telle mesure qui s’appuie sur un principe profondément discriminatoire et inégalitaire ? « Je peux vous dire que ça permet de contenir la montée de l’extrême droite », explique-t-elle alors. C’est sans doute dans la même lignée et au même prétexte que la présidente LR de la région poursuit son action pour la suppression de la tarification spéciale des transports  publics franciliens aux personnes bénéficiaires de l’AME. Et cela, au motif que ce serait une « prime à l’illégalité ».
Sur ce dossier, la décision de suppression de cette tarification sociale prise par Valérie Pécresse a été condamnée par différentes instances judiciaires. Elle a décidé de ne pas tenir compte des jugements et de ne pas appliquer la loi. Elle a choisi de poursuivre de façon assez obsessionnelle ce projet, lui aussi, inégalitaire, qui vise les personnes étrangères.

Du coup, on est rassuré de savoir que celle qui s’acharne à imposer cette mesure dirige un mouvement politique… éloigné de la ligne Buisson. En septembre, un communiqué de son mouvement énonçait, grandiloquent : « Aucune forme de compromis ou de rapprochement avec les extrêmes n’est acceptable ou possible ». Mais du coup, pourquoi défendre, en les reprenant à son compte, des mesures qui sentent l’extrême droite. Bah, sans doute parce que « ça permet de contenir la montée de l’extrême droite » ! En est-elle sûre ?

 

Commentaires

Portrait de jl06

je suis contre les infos politicardes que vous balancez ici Surprised

le CV de Valerie Pécresse , 

tout comme celui de J Toubon  , ne m,interesse pas 

(même famille politique sauf que un a tellement retourné sa veste qu,il a fini par la perdre ...)

si on parle politique ici  comme toujours ça va finir en baston ...

bonne journée  JL

Portrait de macbete

jl06 wrote:

je suis contre les infos politicardes que vous balancez ici Surprised

et moi je suis pour l'information dont je n'ai pas connaissance.

Personne ne souffre d'échanges même pollués par les plus vindicatifs, les trolls existent depuis le début du réseau.

Est-ce une raison pour ignorer ce qu'il se passe ou bien le sujet chiffonnerait-il quelque conscience ?

 

Portrait de jl06

juste que si vous voulez faire un site politique pas de probléme pour moi , je suis deja bien servi ....je m,informe sens que l'on me donne des conseils (assez  grand garçon)

du coup je léve le pied ..... Cool

Portrait de frabro

Je suis contre l'utilisation de Seronet à des fins politiques, sauf lorsque des décisions politiques ont un effet direct sur la vie des personnes concernées par le VIH. Ici, ce n'est pas le cas, c'est juste une charge directe contre une responsable politique. Si chacun veut exprimer ses opinions politiques , il peut le faire sur son blog.