Chine : contaminations et transfusions

123 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

En Chine, le nombre de nouveaux cas de sida par transfusion sanguine a été réduit à "près de zéro" selon l’agence de contrôle du sida en Chine. "Nous avons presque arrêté la propagation du VIH via la transfusion sanguine et contrôlé efficacement l'infection transmise par aiguilles hypodermiques et de mère à bébé au cours de la grossesse", a indiqué Han Mengjie, directeur du centre national pour le contrôle et la prévention du sida relevant du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine, cité par l’agence de presse chinoise Xinhua. Les relations sexuelles demeurent le premier canal pour l'infection au VIH, a indiqué Han Mengjie. Dans les années 1990, la Chine a connu des scandales retentissants, de nombreuses personnes, beaucoup dans les campagnes, ont été contaminées par le VIH en vendant leur sang. Aujourd'hui, le dépistage du VIH est obligatoire lors du don du sang et de la transfusion, a expliqué le responsable. La Chine a enregistré au total 747 000 personnes infectées au VIH en septembre 2017, dont 105 000 ont été signalées durant les neuf premiers mois de l'année.

Pays :