Ecart des salaires femmes-hommes

114 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

L’écart de salaire médian entre femmes et hommes en France atteint 9,9 % contre 14,3 % en moyenne dans les pays membres de l‘OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), mais il ne baisse plus depuis le début des années 2000, indique un rapport de l‘institution publié le 4 octobre. "Cet écart reflète en partie le plafond de verre auquel font souvent face les femmes au cours de leur carrière ; les femmes représentent ainsi moins d’un tiers des cadres de direction", précise l‘enquête de l’OCDE intitulée "Atteindre l’égalité femmes-hommes : un combat difficile" et citée par l’agence Reuters. La Belgique fait figure de bon élève de l‘OCDE avec un écart inférieur à 3 %, contrairement à l‘Inde où l’écart atteint 56 %, selon les chiffres de 2015 ou de la dernière année disponible. Ce rapport évalue comment les pays réduisent les inégalités en matière d’éducation, d’emploi, d’entreprenariat et de vie publique. La violence à l’égard des femmes, le partage inégal du travail non rémunéré et l’écart salarial entre femmes et hommes sont les trois problèmes majeurs identifiés par les gouvernements des pays de l‘OCDE. En 2016, le taux d’emploi des Françaises était de 61,4 % (68 % pour les hommes), un chiffre légèrement inférieur à la moyenne de l’OCDE pour cette période (62,8 %). Les Françaises développent également moins leur propre entreprise : environ 7 % des femmes en emploi sont employeurs avec des employés, contre 14 % des hommes. Les femmes sont enfin sous-représentées dans les postes à responsabilité du secteur privé et de la vie publique dans l‘OCDE (31,2%). En France, 31,7 % des femmes font partie des cadres dirigeants, contre 44,3 % en Lettonie !

Pays :