Blog de lblot44

Aux stressés à qui la conscience joue des tours

Par lblot44
Publié le 18 Juillet 2018, 10:10:17 dans le Blog de lblot44
A -
A +

La véritable raison pour laquelle vous êtes en train de vivre une des pires épreuves de votre vie en ce moment, ce n’est pas la peur clinique d’avoir contracté le VIH. La véritable raison, c’est que vous anticipez les changements qui risqueraient de s’opérer dans votre vie sociale.

Votre cerveau vous faire vivre un calvaire parce que vous vous inventez vous-même les symptômes liés au VIH.

J’ai été confronté à plusieurs reprises à la peur d’avoir été contaminé par le VIH car un de mes cousins toxicomane est décédé il y a 20 ans et j’ai eu des situations à risque (rencontre d’un soir, prostituées).

Ce que j’ai découvert après chaque résultat négatif du test VIH, c’est que votre pire ennemi, c’est vous-même !
À chaque fois, la culpabilité, la honte et le dégoût de soi lié au « qu’en dira-t-on » et aux impacts sur ma vie de famille ont engendré un stress tellement intense que j’ai fini par avoir les symptômes décrits du VIH.

Votre deuxième pire ennemi, c’est Internet. Tous les forums, les sites plus ou moins sérieux vont vous relater plus ou moins les mêmes informations : des symptômes peu spécifiques et des approximations sur les risques de transmissions.
Ne lisez pas ces forums (comme vous êtes en train de le faire actuellement…) !!!

Voici la dernière aventure qui m’est arrivée.
Le 29 mai 2017, j’étais en déplacement professionnel à Paris où j’allais rencontrer une fille avec qui j’allais finir de passer la nuit après avoir passé une soirée bien arrosée. Je ne la connaissais pas, je l’ai invitée à venir à mon hôtel et nous avons fait l’amour ensemble sans nous protéger.
Le lendemain, nous nous sommes quitté « bons amis » et la vie a repris son cours.

La première semaine s’est bien passée, pas de psychose, pas d’angoisse.
Deux semaines plus tard, nous sommes donc mi-juin, j’attrape un rhume qui ne va pas me quitter avant 2 semaines.
Le 18 juin 2017, je ne sais pas expliquer pourquoi (période de montée de testostérone ? envie de vivre quelque chose d’extra-ordinaire ?), j’ai pris rendez-vous avec une escorte, toujours à Paris, et je l’ai reçue dans un appartement que j’avais loué.
Pour l’occasion, je me suis rasé entièrement, pour plus de sensations et j’ai dépensé 300 € pour vivre un « extra » (je suis marié et père de famille).
Je me suis autorisé à faire n’importe quoi : des baisers profonds, du doigtage sur la fille, j’ai reçu une fellation non protégée, je l’ai pénétrée avec le préservatif qu’elle s’est chargée de me mettre, elle s’est masturbée devant moi, elle m’a introduit son index dans l’anus pour stimuler ma jouissance et je luis ai éjaculé sur les seins.
L’escorte m’a même percé un bouton que j’avais sur l’épaule (à savoir qu’il n’y aucun risque de transmission dans ce cas puisque que le saignement évacue l’entrée potentielle du virus, il ne s’agit pas d’une injection comme avec une seringue). Autant dire que j’ai pris des risques importants !
Le lendemain matin, je me suis réveillé le corps recouvert de sueur, les draps humides.

C’est alors que l’angoisse est montée et que mon calvaire de psychotage VIH démarrait pour un bon mois et quelques réminiscences d’angoisse par la suite pendant 2 mois.

Voici les symptômes dont je me souviens :
- sueurs nocturnes durant 3 jours puis rien, puis de nouveaux sueurs nocturnes durant 2 jours, espacés de 2 semaines
- bouffées de chaleur en journée
- douleurs articulaires (mes mains avaient des picotements et des raideurs dans les doigts)
- douleurs musculaires (tension en haut du dos, nuque raide)
- fatigue avec même des sursauts d’endormissement dans la journée
- dépression
- maux de têtes légers
- toux sèche
- nez qui coule
- mal au ventre
- perte d’appétit
- etc. (j’en passe parce que j’ai presque tout eu…)

Ces symptômes vous les avez lu sur les forums et l’on vous y indique qu’ils peuvent apparaître lors d’une primo-infection à VIH. On vous dit aussi qu’ils ne sont pas caractéristiques de l’infection VIH et qu’ils peuvent être ceux d’une grippe, d’un rhume ou de la mononucléose.

Et c’est vrai, j’étais soumis à un rhume lié au fait que mon angoisse (inconsciente dans un premier temps) avait tellement abaissé mes défenses immunitaires que j’avais réunis toutes les conditions pour chopper quelque chose !

Tout ça a cause de la dépression, du stress, de l’anxiété, de l’angoisse, bref tout ce qui fait que vous allez générer à cause du cortisol (l’hormone du stress) et qui va faire baisser vos défenses immunitaires. Vous êtes dans une situation critique pour votre organisme juste à cause de votre cerveau !

Pour me rassurer, j’ai commencé par faire un autotest VIH acheté 29 € en pharmacie 1 semaine après avoir eu des rapports avec l’escorte (et donc 3 semaines après avoir eu des rapports avec la fille inconnue) qui s’est évidemment révélé négatif puisqu’il faut attendre 3 mois pour que ce test soit fiable.
Je savais qu’il n’avait aucune valeur mais cela m’a rassuré pour 1 semaine.

Deux semaines après ma relation avec l’escort (et donc 4 semaines avec la fille inconnue) j’ai fait un test dans un laboratoire à mes frais (22,5 €).
Résultat : négatif. Déjà j’avais une bonne indication puisque l’antigène P24 (ag p24) est détectable entre le 10ème et le 30ème jour après contamination au VIH (ensuite l’ag p24 disparait) et qu’il y a aussi détection des anticorps VIH-1 et VIH-2. Tous les laboratoires en France utilisent des tests de 4ème génération qui détectent l’an p24 et les anticorps VIH 1 et 2.
Deux semaines encore après j’ai refais un test VIH qui a été négatif.

Donc pour résumé, j’ai fais 3 tests : 1 autotest sans valeur pour me rassurer psychologiquement, 2 tests à 2 / 4 semaines des 2 prises de risque (ce qui permet déjà d’avoir une bonne indication si infection) et 4 / 6 semaines des 2 prises de risque (ce qui permet d’être sûr).
Les tests ont tous été négatifs ! Pourtant j’étais intimement persuadé  que j’avais contracté le virus, j’étais tellement certain que j’était séropositif que j’avais imaginé toutes les excuses à donner à mon épouse (je m’étais fait attaqué par un SDF avec un couteau infecté, j’avais été violé par une bande de mecs, j’étais même prêt à aller me faire tatouer un truc pour ensuite dire que ça venait de là… bref du gros n’importe quoi !).

Ce qu’il faut savoir, c’est que la haute autorité du SIDA (HAS) et le gouvernement communiquent sur la fiabilité à 100% des tests après 6 semaines parce que tout le monde ne se rappelle pas exactement de la ou des dates de prise de risque. Les laboratoires vous indiqueront qu’en réalité les tests sont fiables et permettent de détecter le VIH dès le 10ème jour. Un test fait à 4 semaines est fiable à 100%.
Cependant, j’ai refais un test à 6 semaines pour m’assurer de la fiabilité malgré tout puis à 3 mois (angoisse oblige). Tous les tests sont revenus avec un résultat négatif.

Alors, pour conclure, changez-vous les idées et, durant votre période de primo-infection « imaginaire » (je mets des guillemets car tout le monde n’a pas la « chance » de psychoter pour rien), protégez ceux que vous aimé.
Feignez la dépression, le burn-out ou ce que vous voulez pour conserver la relation avec votre partenaire, mettez ou faites mettre un préservatif pour faire l’amour jusqu’à ce que vous vous soyez réellement rassuré avec un test.
Aujourd’hui, les progrès de la médecine ont permis d’obtenir de telles avancées que vivre avec le VIH semble être devenu aussi simple que de vivre avec n’importe quelle maladie bénigne.

Commentaires

Portrait de jl06

perso je ne m'y retrouve pas ......avec ton bel inventaire à la prevert les choses serait donc si simple !
toi et moi pas le même parcourt comme tous ( te ) ici
ne t,imagine pas une seconde que des prises de sangs nous n,en avons pas fait (te) , la boule au ventre ,  pas t,on exlisivité ,
ta logique , tu regardea mettre 22,50pour un test ...... mais 300eu pour une escort

plus l,hôtel te gêne pas ....cherche toi aussi le probléme , de mon temps on compté pas le fric quand faisait des conneries .....
au passage j,ai jamais payé quiconque , mon charme était bien suffisant , le reste aussi ....... MDR !
je voudrais bien ne pas être le seul à ta répondre ................ !

Sida: Trois porteurs du virus sur cinq ont maintenant accès aux traitements
Une bonne nouvelle assombrie par un autre constat : « Il manque 7 milliards de dollars par an (…) pour nous permettre de maintenir nos résultats », a déclaré le directeur d'Onusida... 

20 Minutes avec AFP

 Une cellule humaine (en bleu) infectée par le virus du sida (en jaune).Une cellule humaine (en bleu) infectée par le virus du sida (en jaune). — AP/SIPAPETIT RAPPEL : ici tu a des femmes est des hommes qui souffre  .............. 

Portrait de detlevera

En gros , "mettez des capotes" avec votre conjoint (e) pour la/le protéger si vous avez eu un rapport a risque (ça ok)".... Mais pas de préconisation similaire en vue d'éviter le risque lors d'un rapport extra couple ?

"Vivre avec le vih semble être devenu aussi simple que de vivre avec n'importe quelle maladie begnine" ??? C'est de la.provocation ?
Pourant qu'est ce que t'as eu la touille de l'avoir chopé ce VIH hein !
Tu veux ma place ? Ou celle d'un(e) autre ici ?
T'as raison continues a forniquer sans te protéger avec n'importe qui et tu finiras bien par le choper... Tu reviendras témoigner dis ?
(Je ne te le souhaite pas évidemment)

Je préfère croire que c'est une volonté de provoquer de ta part.

Bonjour a ta compagne !

Det.

Portrait de Lowie

Vivre avec le VIH est toujours un problème Iblot 44 malgré la bonne éfficacité des traitements.Je n'ai plus peur de mourrir du SIDA ce qui n'était pas le cas en 1995 où notre espérance de vie était en jeu.

J'ai eu la malchance de déclarer une maladie opportuniste deux ans aprés ma contamination et elle n'était pas le fruit de mon imagination.

Tu aimes te faire peur en prenant des risques inutiles.A ta prochaîne dérive qui sait?

Comme toi je vivais en couple et par l'inconscience de mon partenaire je me suis retrouvé S+ alors que je faisais tout mon possible dans mes relations extra-conjuguales de ne pas le chopper.Manque de communication.

Actuellement je dois accepter de vieillir avec le virus ce qui n'est pas une mince affaire.Il a détricoté ma vie.Tous les jours je me demande ce que je fous encore là.Ce sentiment est si fort que je m'automutile ou je part dans des excés qui ne m'ont pas encore été fatales.

Nous ne sommes pas tous égaux avec le VIH.

J'espère ne plus avoir à lire de tel témoignage.Je ne supporte pas l'inconscience.

 

 

Portrait de isis charly

Je me demande si tu t’ennuies vraiment ou si tu es un gros mateur qui vient renifler du côté du VIH... c’est quoi ton problème ?ca te chagrine tant que ça de ne pas ajouter le Vih à ton Dressing !tu es simplement ou con ou extrêmement immature ... ou les 2 ! Abonnes toi a Sfy tu auras droit aux petits frissons à la con dont tu as besoin ( pas de doigt dans le cul par contre Désolé on ne peut pas tout avoir ) !!! Et non on ne vit pas bien avec le VIH même avec les derniers traitements ... quant à ton conseil de ne pas se balader sur les forums ne nous fait pas rire ! Ça te fait bander de les alimenter les forums ! Tu viens flirter avec le VIH c’es tout mais de loin et ce n’est pas ta fellation non protégée qui te place en chevalier blanc et héroïque du VIH ! Vas te mettre des frissons ailleurs tu es décidément trop  *** Un propos a été modéré ***.. vas jouer dans ta cour !

Portrait de Dakota33

Tout à déja été dit précédement mais c'est vrai que ce que tu écris ne peut intéresser personne ici et quand bien même ce serait lu par des gens séronégatifs, je ne vois pas très bien quels "bons conseils" ils pouraient en tirer...

Je voulais juste te préciser, que j'ai fait une primo-infection deux semaine après ma contamination, avec une poussée de fièvre à près de 40° et deux semaines pendant lesquelles j'étais très malade. Il y a une chose qui est sur c'est que ce n'était pas le fruit de mon imagination ni une auto-suggestion de mon esprit parce que je savais que j'avais pris un risque.

"Aujourd’hui, les progrès de la médecine ont permis d’obtenir de telles avancées que vivre avec le VIH semble être devenu aussi simple que de vivre avec n’importe quelle maladie bénigne." c'est la conclusion de ton texte, comment dire, soit tu n'as rien compris, soit c'est de la provocation, ou peut être un peu des deux.

Portrait de raouldegas

Je ne suis pas aussi optimiste que toi

si tu consideres les avis de la HAS comme parole d'evangile, libre a toi...ce n'est pas mon cas

Je n'ai plus aucune confiance dans la fiabilité des tests de dépistage ni dans la medecine.

j'ai pris de nombreux risques il y a des années et maintenant je suis bien malade et ce n'est pas psychosomatique.

Ce n'est pas mes nombreux bilans IST/VIH négatifs qui me rassurent...ca ne suffit pas a expliquer pourquoi je suis tombé malade juste après cette periode

de ma vie ou je faisais n'importe quoi sur le plan sexuel...j'ai tous les signes d'une infection chronique grave.

J'espère pour toi que tu ne te "reveilleras" pas dans quelques années avec un sida ou une autre saloperie malgré tes tests négatifs.

Tu crois vraiment que les serologies sont fiables a 100% ? la diversité/mutation genetique des virus est telle que certaines souches sont responsables de faux négatifs et ce sera toujours le cas malgré les progrès en terme de dépistage.

De plus, comment savoir si d'autres merdes encore inconnues ( comme le VIH avant 1983 ) ne sont pas en train de circuler ? 

*** Un propos a été modéré ***

En 35 ans de recherche on en est seulement la, aucune raison d'etre optimiste !