conférences Pervers narcissiques,L'emprise, la comprendre pour s'en libérer

Publié par avenger le 12.04.2019
155 lectures

L'emprise, la comprendre pour s'en libérer

A l'occasion de la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, une conférence sur l'emprise était animée par la thérapeute, conférencière et écrivain, Anne-Laure Buffet. Spécialisée en violences intra familiales et conjugales, Anne-Laure Buffet reçoit en consultation individuelle et/ou familiale à Boulogne Billancourt et propose un accompagnement adapté à la personne victime et combattante…

https://www.youtube.com/watch?v=sbLIU-Hr8BM

Pervers narcissiques bas les masques 2ème conférence (AUDIO uniquement)

Psychothérapeute, Formatrice-consultante, Analyste Transactionnelle, Somato-psychopédagogue. L'intitulé de son ouvrage est : PERVERS NARCISSIQUES, BAS LES MASQUES ! Les personnalités perverses narcissiques sont très toxiques et avancent masquées. Elles laissent souvent sur leur sillage des proies blessées, parfois exsangues, qui ne saisissent pas toujours bien ce qui est arrivé, d’autant que leur entourage n’a rien vu ou rien voulu voir… en 25 ans de pratique comme psychothérapeute et formatrice dans les organisations, l’auteur en a accompagné bon nombre. Nous donnerons les grands traits qui permettent de reconnaître ces personnalités, nous les différencierons d’autres dysfonctionnements, proches mais différents, montrerons les principales caractéristiques de la relation d’emprise et ouvrirons pour finir des pistes pour sortir de ces relations toxiques et s’en relever.

https://www.youtube.com/watch?v=vXa4oxxOs5A

 

 

Commentaires

Portrait de Superpoussin

Un truc me dérange ici: le fait que ce soit dans le cadre de la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes.

Ce détail n'en est pas un car il donne l'impression qu'il s'agit d'une violence sexuée essentiellement exercée par des hommes envers des femmes, or il n'en est rien et il n'est pas impossible même que l'essentiel des "pervers narcissiques" soient en fait des "perverses".

Il est de bon ton de railler des gens voulant promouvoir "le masculinisme" (est-ce le bon mot? je ne vois que des articles ironiques qui lui sont associés), voulant défendre les droits des hommes, pourtant cette conférence associée aux violences faites aux femmes montre la légitimité qu'il y aurait à avoir un pendant masculin au mouvement féministe actuel afin d'établir une égalité de traitement entre les genres.

Une conférence sur les perverses narcissiques dans le cadre d'une Journée Internationale des violences faites aux hommes serait tout aussi valable. Le Secrétariat d'Etat de l'égalité entre les Hommes et les Femmes défend-il une telle idée?