Médecins du Monde lance un appel pour le droit à l'avortement

28 Septembre 2014
620 lectures
Notez l'article : 
0
 

Médecins du Monde a lancé un appel, signé par quelque 420 médecins et personnels de santé du monde entier et publié (18 septembre) dans le "Nouvel Observateur", demandant "un accès universel à la contraception et à l'avortement sûr et légal". Intitulé "Names not numbers", ce "manifeste des 420" rappelle que "toutes les dix minutes, une femme meurt des suites d'un avortement à risque". "Chaque année à travers le monde, plus de 20 millions de femmes interrompent leur grossesse dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées", ajoute-t-il. "Ces avortements à risque entraînent le décès de près de 50 000 femmes, tandis que 8 millions d'autres souffrent d'invalidités temporaires ou permanentes". "Interdire l'avortement ne produit aucun effet dissuasif sur le recours à l'IVG (interruption volontaire de grossesse), comme le rappelle régulièrement l'Organisation mondiale de la Santé", soulignent les signataires. Ils demandent "un accès universel à la contraception et à l'avortement sûr et légal", expliquant se mobiliser "pour que chaque femme, chaque jeune fille ait le droit d'avoir ou non des enfants, sans risquer sa propre vie". La liste des 420 signataires est consultable en ligne. Les porteurs du manifeste, Médecins du Monde ainsi que le Planning Familial et l'ONG Equilibres et Populations, ont été reçus par la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine et la Secrétaire d'Etat aux Droits des femmes, Pascale Boistard.