VHC : accès aux AAD pour tous

26 Juillet 2016
2 578 lectures
Notez l'article : 
1
 

Le 25 mai dernier, journée nationale de lutte contre les hépatites virales, Marisol Touraine a annoncé l'accès universel aux nouveaux traitements de l'hépatite C. Depuis 2014, l'arrivée des antiviraux à action directe (AAD) a bouleversé le traitement du VHC : bien tolérés, rapidement efficaces et garantissant une guérison dans plus de 90 % des cas. Cependant le coût imposé par les laboratoires et négocié par le système de santé a conduit, dans un premier temps, à restreindre leur accès aux situations les plus critiques. Les experts de santé et les associations n'ont eu de cesse de dénoncer le rationnement : seulement 30 000 personnes sur les 500 000 porteuses d'une hépatite virale en France ont pu avoir accès au traitement. La décision, tant attendue de la ministre de la Santé, permet de proposer plus largement le traitement et, d'ici septembre, l'accès sera universel. Reste la question du coût des traitements que le Comité économique des produits de santé a pour mission de renégocier. Un autre objectif est d'atteindre les publics prioritaires (usagers-ères de drogue, détenu-e-s, migrant-e-s), grâce à l'arrivée des Trod VHC (tests rapides d'orientation diagnostique), retardée depuis plus d'un an, qui devrait permettre de dépister et d'orienter les personnes séropositives au VHC vers le parcours de soins. Que pensez-vous de cette politique de rationnement de l'accès aux médicaments ? Avez-vous bénéficié d'un traitement par AAD ? Votre dossier a-t-il été évalué pendant une RCP (réunion de concertation pluridisciplinaire) et accepté ou refusé ? Avez-vous guéri votre hépatite ? Venez parler accès universel, pendant le chat thématique, mardi 26 juillet de 21h à 22h, en compagnie d'Ernesto.

Commentaires

Portrait de ernesto-seronet

Une formation en carré pour évoquer l'accès aux nouveaux traitements pour l'hépatite C, avec des problèmes techniques sur le chat qui ont quelque peu grippé les échanges sur ce thème. Peu de personnes directement concernées parmi les participants, mais une connaissance du problème par la lecture d'articles dans Seronet : la difficulté d'accès à ces traitements et l'obstacle du prix. L'alternative des génériques est alors vue comme une solution pour les pays les moins favorisés, mais une réticence à y avoir recours personnellement par principe peut être exprimée. Et la stratégie des laboratoires sur la mise à disposition de leurs traitements dans le cas récent de l'hépatite C avec les AAD ou AVD (Antiviraux à Action Directe) fait craindre pour certains que la découverte un jour d'un remède pour le VIH ayant le même degré d'efficacité ne donne lieu à une semblable restriction à l'accès au traitement.

De la journée nationale (le 25 mai) à la journée internationale des hépatites (le 28 juillet), voici les plus récentes publications sur ce thème dans Seronet :

Un article : Marisol Touraine annonce le traitement pour l’hépatite C, pour tous !

Un forum : Je suis en attente d'un traitement VHC

Un article : Trod VHC… c’est pour bientôt

Un article : VHC et nouveaux traitements : le rôle des réunions de concertation pluridisciplinaire

Un témoignage : Mon hépatite en voie de guérison grâce aux génériques indiens

Une brève : Prix du médicament : MdM interpelle les parlementaires

Une brève : AAD/AVD : de nouveaux critères pour un accès plus large

Un article : EASL 2016 : l’auberge espagnole (1/2)

Un article : EASL 2016 : l’auberge espagnole (2/2

Un article : Journée mondiale hépatites : feu vert pour le TROD VHB

Vous êtes invité-e-s comme d'habitude à poster sur ce thème vos commentaires et réactions à la suite de celui-ci , et à exprimer ici vos suggestions de thèmes que vous souhaiterez aborder dans les mois à venir, ou d'évolution du "format" de ces chats thématiques.

La semaine prochaine, si la technique n'a pas un chat traumatique dans la gorge et ne brouille pas l'écoute, nous renoncerons à nous brancher sur ACDC, et nous nous demanderons avec Coluche et Roland Dubillard pourquoi les traitements VHC étaient fermés de l'intérieur.