Aids 2014 à Melbourne : le dossier

Conférences Publié par Sophie-seronet 5341 lectures
Notez l'article : 
3.5
 
A -
A +

Aids Melbourne, c’est déjà fini ! La Conférence mondiale sur le sida édition 2014 s’est clos sur des avancées scientifiques majeures, notamment sur la prévention de la transmission (sexuelle avec la PrEP, liée à la consommation de produits avec l’étude AERLI), mais aussi sur un message d’espoir globalisé d’une fin possible de l’épidémie du VIH dans le monde si les Etats s’en donnent les moyens, financiers comme légaux ! Retrouvez dans ce dossier spécial l’ensemble des articles parus sur Seronet, couvrant les temps forts de cette conférence des antipodes. Bonne lecture !

Aids Melbourne : Seronet en sera !

(Brève) Du 20 au 25 juillet, la Conférence mondiale sur le sida (Aids) s’installera aux antipodes, en Australie. Cet événement biannuel est un temps fort de l’actualité de la lutte contre le VIH/sida. A la fois sommet de chercheurs (principalement dans les sciences humaines) dévoilant les études et leurs avancées, mais aussi immense rassemblement de militants venus des quatre coins du globe. Cette année, comme en 2012 à Washington, Seronet vous proposera une couverture exclusive, malgré le décalage horaire ! Focus sur la situation VIH en Océanie, interviews de chercheurs présentant leur recherche, mais aussi les acteurs communautaires qui rendent ces progrès médicaux et sociaux tangibles et concrets pour les personnes vivant avec le VIH et/ou une hépatite virale. Sur place, nos activistes "envoyés spéciaux" rendront compte de l’ambiance et des événements marquants de la conférence australienne. Et l’ensemble des articles seront compilés dans un dossier spécial, à lire et relire pendant l’été !

Melbourne 2014, c’est parti !

Dimanche 20 juillet, à Melbourne, en Australie, s’ouvre la 20e conférence internationale sur le sida (Aids). Comme à chaque édition, le plus important événement de lutte contre le VIH/sida sera l'occasion de réfléchir aux enjeux de cette lutte, aux avancées obtenues et à toutes celles qu’il reste à obtenir, aux obstacles à franchir, aux stratégies à conduire pour espérer une fin de l’épidémie dans quelques décennies. Il y a fort à parier que cet espoir sera de nouveau porté à Melbourne. En attendant l’ouverture de la conférence, c’est la tradition, l’Onusida a rendu public (16 juillet) son rapport sur la situation mondiale en matière de VIH/sida ; on y trouve des signes d’espoir et la preuve que d’énormes progrès doivent encore être fournis… pour envisager sérieusement une fin de l’épidémie.
Lire la suite...

Emotion et revendications en ouverture

C’est sur un drame horrible, le crash du vol MH17, que s’est ouverte la Conférence de Melbourne avec tristesse, émotion, colère… La colère, c’était celle aussi des militants brandissant des panneaux où l’on pouvait lire : "Quand finira l’épidémie ?" Plusieurs orateurs ont listé les conditions indispensables pour atteindre cet objectif, des conditions qui sont autant de revendications. Entre émotion et revendications, cette séance d’ouverture a marqué. Bruno Spire, président de AIDES, y était. Il raconte.
Lire la suite...

Ipergay dévoile ses premiers résultats à Melbourne

Le 22 juillet, l’essai français de PrEP intermittente a présenté les résultats de la phase pilote d’accompagnement, lors de la Conférence de Melbourne. En exclusivité pour Seronet, le Professeur Jean-Michel Molina (Hôpital Saint-Louis, Paris), responsable scientifique de l’essai ANRS-Ipergay, revient sur les premiers enseignements de cette étude qui présage de l’arrivée d’un nouvel outil de prévention chez les gays.
Lire la suite...

Une charge virale indétectable pour tous avant 2020

(Brève) La conférence internationale sur le sida de Melbourne s’est ouverte avec un appel de la société civile aux leaders politiques afin qu’ils se donnent comme objectif de santé publique à atteindre que toutes les personnes séropositives aient une charge virale indétectable en 2020. Les associations ont appelé les gouvernements et les agences internationales à augmenter les financements pour l’accès aux traitements et à l’accompagnement à la prise en charge, et à mettre fin à toutes les politiques discriminatoires qui éloignent les populations clefs de l’accès aux soins et de la prévention. La fin de l’épidémie est indissociable de l’accès universel aux traitements et aux droits. Trop souvent le cadre législatif est un obstacle à une lutte véritablement efficace contre l’épidémie de sida car il nourrit les discriminations et la stigmatisation envers les populations les plus exposées. Aujourd’hui, il est indispensable de s’engager sur des objectifs ayant une approche globale. Comme dans le célèbre poème "Bread and Roses" de James Oppenheim, publié en décembre 1911, dont le titre a été repris comme slogan par les féministes au début du 20e siècle, on veut du pain et des roses, on veut des traitements et des droits. En juin 2011, plus de trente chefs d’État et de gouvernement s’étaient engagés à atteindre l’objectif des 15 millions de personnes sous traitement antirétroviral d’ici à 2015, dans le cadre d’une réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies sur le sida à New York. Le "Gap report"publié le 16 juillet 2014 par l’Onusida montre les succès obtenus grâce à la forte mobilisation internationale. Le total mondial des personnes accédant au traitement antirétroviral était de près de 13 millions fin 2013 et en Afrique subsaharienne près de 90 % des personnes dont le test VIH s’est révélé positif ont ensuite accédé à la thérapie antirétrovirale. Les recherches montrent également qu’en Afrique subsaharienne, 76 % des personnes sous antirétroviraux ont atteint une suppression virale – ce qui signifie qu’elles ne sont pas susceptibles de transmettre le virus à leurs partenaires sexuel-le-s. Une nouvelle analyse des données démontre que, pour chaque augmentation de 10 % de la couverture du traitement, il y a une diminution de 1 % du pourcentage des nouvelles infections parmi les personnes vivant avec le VIH. Ce n'est pas le moment de baisser les bras, il faut être courageux et ambitieux pour mettre le mot fin à l’épidémie du VIH, si on arrive à contrôler la charge virale mondiale on contrôlera enfin l’épidémie mondiale !

VIH aux antipodes : l’Australie face aux nouveaux enjeux

Alors que l’Océanie accueille la Conférence mondiale sur le sida à Melbourne, braquons l’objectif sur cette immensité faisant rarement l’actualité de l’épidémie. Territoire peu peuplé, mais pourvu d’un tissu activiste dense et mobilisé, l’Australie doit néanmoins s’adapter et répondre aux enjeux auxquels elle fait face.
Lire la suite...

Essai Iprex : Nouvelles données fondamentales sur la PrEP

Alors que l’essai Iprex avait déjà démontré l’efficacité de la prophylaxie pré-exposition contre l’infection par le VIH, les chercheurs américains ont profité de la conférence mondiale de Melbourne pour publier des résultats complémentaires, tirés de la suite de cet essai, prouvant scientifiquement l’utilité de la controversée PrEP (traitement pré-exposition) comme outil de prévention. Et bien plus encore.
Lire la suite...

Accompagnement à l'injection : les résultats sont là, l'urgence sanitaire aussi !

L'étude Aerli (Accompagnement et éducation aux risques liés à l'injection), menée conjointement dans 14 villes de France par l'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales, AIDES, Médecins du Monde et l'Inserm Marseille, délivre aujourd'hui 24 juillet ses premiers résultats. Présentés à la Conférence Internationale sur le sida de Melbourne, ces résultats plaident clairement en faveur d'une généralisation du dispositif. AIDES a publié un communiqué sur ce qui est rien moins qu’un événement dans le domaine de la RDR.
Lire la suite...

Aerli : "Il est crucial de faire perdurer ce type de service dédiés aux injecteurs"

Comme pour Ipergay, les résultats de la recherche sur l’accompagnement et l’éducation aux risques liés à l’injection (Aerli) ont été présentés à Melbourne (24 juillet). Fruit d’une étude scientifique et d’un travail communautaire de Médecins du Monde et de AIDES, Aerli éclaire sur les leviers pour améliorer la prévention des hépatites et des risques de santé chez les consommateurs de drogues injectables. A l’occasion de l’Aids 2014, Patrizia Carrieri et Perrine Roux, chercheuses à l’Inserm (1) et co-initiatrices de l’étude, explique le projet et ses premiers effets positifs.
Lire la suite...

"Les personnes les plus exposées au VIH sont intéressées par une offre de prévention nouvelle"

Alors qu’Ipergay livre ses premières constatations sur l’efficacité du traitement comme prévention, retour sur cette recherche inédite, alliant chercheurs et associations. Jean-Marie Le Gall, responsable de la mission Innovation recherche à AIDES, revient sur les enjeux actuels et futurs d’une proposition de PrEP auprès des gays.
Lire la suite...

Aerli : "La recherche communautaire est un outil pour faire avancer la santé publique"

La recherche expérimentale Aerli a mis une lumière l’intérêt d’une approche communautaire de réduction des risques chez les usagers de drogues injectables. Jean-Marie Le Gall, responsable de la mission Recherche et Innovation à AIDES, souhaite donc voir les enseignements d’Aerli entendus par les autorités de santé, pour une nouvelle politique en matière de prévention du VHC.
Lire la suite...

VIH : effets de crise !

Des vies gagnées, des millions de vie gagnées… des progrès assurément, mais des avancées parfois trop modestes, bien trop fragiles encore. Des avancées qui sont parfois mises à mal par des décisions gouvernementales, des lois discriminatoires, des choix budgétaires contestables et les effets de la crise.
Lire la suite...

La taxe Robin des Bois au centre de la conférence

Alors que la communauté internationale envisage de se fixer comme objectif la fin du sida en tant que menace pour la santé publique d’ici à 2030, les activistes du monde entier ont organisé plusieurs actions coup de poing à la conférence de Melbourne pour demander aux leaders politiques de se donner les moyens de la fin de l’épidémie avec la taxe Robin des Bois (ou taxe sur les transactions financières – TTF).
Lire la suite...

Pays :