Femmes et VIH, où en est-on ?

322 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Dans le monde, la moitié des personnes vivant avec le VIH sont des femmes. En 2016, sur 34,5 millions de personnes adultes, 17,8 millions étaient des femmes âgées de 15 ans et plus (source Onusida). En France, les femmes représentent 30 % des nouvelles découvertes de séropositivité chaque année. Pourtant, nombreuses sont les femmes concernées, qu’elles soient ou non militantes, qui considèrent et dénoncent que les femmes sont encore peu visibles dans l’épidémie de VIH. C’est d’autant plus paradoxal que des travaux scientifiques montrent bien que dans certains groupes, pays ou régions, les femmes sont particulièrement exposées. En France, l’enquête ANRS-Parcours a montré que les femmes migrantes étaient particulièrement touchées par le risque d’infection dans les deux ou trois années après leur arrivée en France. Dans les pays du sud, on ne compte plus les travaux qui pointent la sur-exposition des jeunes femmes versus celle des jeunes hommes. Traitement (formulations, dosages, essais) effets indésirables, qualité de prise et de vie, beaucoup avancent des pistes, des hypothèses, mais aussi des données validées scientifiquement que les conséquences du VIH ne sont pas identiques chez les femmes et chez les hommes. Où en est-on aujourd’hui ? Qu’a-t-on appris de nouveau ? Qu’est-ce qui a changé pour vous en tant que femme vivant avec le VIH ? La recherche médicale a-t-elle évolué vis-à-vis des femmes ? Diane-Seronet animera le chat thématique autour de ces questions, mardi 12 juin à partir de 21 heures.

Pays : 

Commentaires

Portrait de sonia

Bonsoir et désolée pour mon absence du chat, pas de connexion internet. J'espère lire le résumé et apoorter ma contributiin sur ce fil.